Le SAEPA du Bray investit massivement depuis 5 ans dans la réhabilitation et l’optimisation de son patrimoine.

Ainsi depuis 2011, 5 réservoirs stratégiques du territoire ont été réhabilités pour un montant supérieur à 1 million d’euros,  notamment au niveau des organes de fonctionnement majeurs : étanchéité des réservoirs, colonnes de distribution, vannes de coupure, télésurveillance, et équipements de sécurité pour le personnel gestionnaire des réservoirs. Les 5 réservoirs concernés sont les suivants :

  • Réservoir sur tour de Montroty
  • Réservoir R0 à Gournay-en-Bray (Côte de Saint-Aubin)
  • Réservoirs à Ferrières-en-Bray (Réservoirs R1, R2 et R3, route de Songeons bas et haut services)

Sur ces 5 chantiers de réhabilitation, le SAEPA du Bray Sud a obtenu une aide financière de 292 000,00€ de l’Agence de l’eau Seine-Normandie.

Une 6ème opération est en cours sur le réservoir d’Ernemont-la-Villette. Outre les difficultés d’accès à cet ouvrage, ce dernier présente des fuites de manière récurrente et certains ouvrages sont devenus vétustes. Cette opération, qui consiste à abandonner ce réservoir par déconnexion, d’un montant de 50 000,00€, fait l’objet d’une aide financière de 35% de la part de l’Agence de l’Eau Seine-Normandie et devrait contribuer à améliorer le rendement de distribution d’eau potable.

Une opération similaire est en cours d’étude sur le réservoir d’Avesnes-en-Bray et les travaux devraient débuter avant la fin de l’année.

Ainsi en moins de 5 ans, le SAEPA du Bray sud aura investi sur 7 de ses organes de stockage.

Parallèlement à ces opérations d’optimisation, le SAEPA a finalisé ses études diagnostiques sur l’ensemble de son réseau d’eau potable et a installé un réseau de plus de 30 compteurs de sectorisation pour un montant de 400 000,00 € (financement de 170 000,00 € de la part de l’Agence de l’Eau Seine-Normandie, et des Conseils Départementaux de Seine-Maritime et de l’Eure).

La pose de ces compteurs a pour objet de sectoriser le réseau d’eau potable en secteurs homogènes, afin de déterminer, après plusieurs nuits de surveillance, les tronçons les plus fuyards.

Ces études complexes et pointues ajoutées à la réalisation d’une étude patrimoniale des réseaux (étude ayant pour objectif principal de retrouver dans les archives les années de pose des réseaux, et le type de matériaux) ont permis d’établir un progamme de réhabilitation des réseaux d’eau potable pour les 30 années à venir.

Un important programme de travaux de réhabilitation de canalisation d’eau potable a commencé sur le territoire du SAEPA du Bray Sud afin d’améliorer le rendement du réseau. Ce programme fait suite à une participation à un appel à projet de l’Agence de l’Eau Seine-Normandie pour lequel le SAEPA du Bray sud a été lauréat. Ainsi un financement de 1million d’euros est accordé sur une première tranche de travaux de 2 millions d’euros.

Ainsi, 5 tronçons vont être réhabilités sur la commune de Gournay-en-Bray, 1 sur la commune d’Elbeuf-en-Bray, 8 tronçons sur la commune de Ferrières-en-Bray, 2 sur la commune de La Feuillie, 2 sur la commune de Neufmarché et un sur la commune de Montroty.

Les premiers travaux de renouvellement de réseaux d’eau potable ont commencé sur la commune de la Feuillie le lundi 16 avril 2018 au droit de la RN31 et ce pour une durée de 2,5 mois. L’entreprise SAT a été retenue, à l’issue d’une mise en concurrence, pour la réalisation desdits travaux, supervisés par SOGETI Ingénierie en qualité de maître d’œuvre. Ces premiers travaux d’un montant d’environ 550 000,00€HT visent à renouveler et à renforcer environ 1,4km de canalisations (anciennement en acier et posées dans les années 50 et à renouveler en PEHD de diamètre 125mm) et à reprendre une vingtaine de branchements. Le réseau en cours de remplacement présentait une récurrence importante de fuites et une partie dudit réseau va être remise en domaine publique.

La deuxième opération s’est déroulée sur les mois de juillet et d’août, également sur la commune de La Feuillie sur les secteurs de la Grande Vente et de l’entre deux landes.  Une canalisation de 1,2 km en acier a été remplacée par une canalisation en PEHD de diamètre 125mm avec la reprise d’environ 20 branchements, pour un montant d’environ 270 000,00€HT.

Deux opérations sont maintenant en voie d’achèvement sur la commune de Neufmarché, l’une situé au niveau du hameau des Flamands sur un linéaire d’environ 1450m, avec la reprise de 53 branchements et l’autre située rue de La Madeleine (à proximité du centre bourg) sur un linéaire d’environ 550m, avec la reprise de 8 branchements pour un montant respectif de 317 000,00€HT et de 127 000,00€HT.

Les travaux de renouvellement se poursuivront ensuite au printemps 2019 sur la commune de Gournay-en-Bray (rue Saint-Jean, rue Saint-Pierre puis au niveau du carrefour de la RD915 et 916) et sur la commune de Ferrières-en-Bray (impasse située au niveau du carrefour de la route de Beauvais et de la rue Charles-Gervais).

Enfin l’année 2019 sera principalement consacrée au renouvellement de la canalisation entre le captage d’Elbeuf-en-Bray et le réservoir de la Cote du Saint-Aubin (commune de Gournay-en-Bray) sur un linéaire d’environ 5,1km.

D’autre part, le SAEPA du Bray Sud a été lauréat de deux nouveaux appels à projets de renouvellement de canalisations d’eau potable, portant ainsi le montant potentiel d’investissement à environ 5 millions d’euros HT avec une participation de l’Agence de l’Eau Seine-Normandie de 2,5 millions d’euros HT.

Toujours dans une optique d’amélioration du rendement d’eau potable et de limitation des coûts d’exploitation, deux réservoirs ont été déconnectés et abandonnées sur les communes d’Ernemont-la-Villette et d’Avesnes-en-Bray. Ces deux réservoirs, non stratégiques étaient dans un état de vétusté avancé et disposaient d’un accès complexe. Ces deux opérations d’un montant de 90 000,00 €HT ont été financées par l’Agence de l’Eau Seine-Normandie à hauteur de 30% et réalisées par les entreprises VEOLIA Eau et SAT.

Toujours sur la thématique eau potable, un important investissement se profile également sur la station de pompage et l’usine de traitement du captage de Bouchevilliers. En effet, les membranes de microfiltration de l’usine de traitement de Bouchevilliers arrivent en fin de vie (traitement de la turbidité). Une réflexion est en cours pour faire évoluer le système actuel vers un procédé d’ultra-filtration ou vers la mise en place d’un filtre à sable. Le coût total de ce projet (études comprises) est évalué à 800 000,00 €.

La mission de maîtrise d’œuvre relative au remplacement des modules de microfiltration se poursuit, sur l’usine de traitement du captage de Bouchevilliers,. Le procédé d’ultrafiltration a été retenu avec la possibilité d’ajouter un module de traitement des produits phytosanitaires.

D’autre part, le SAEPA du Bray Sud vient de retenir le bureau d’études SOGETI ingénierie pour diagnostiquer et mener à bien une mission de maîtrise d’œuvre sur les ouvrages de stockage d’eau potable du territoire de l’ancien SIAEPA de la Haye, en vue de réhabilitations et d’optimisation de leur fonctionnement et de leur surveillance.

Les mesures de protection administratives, agricoles et non-agricoles se poursuivent sur les captages de Bouchevilliers, Elbeuf-en-Bray, Le Mesnil-Lieubray et Morville-sur-Andelle.

Enfin, une importante étude de sécurisation est en cours (étude dont le SAEPA du Bray Sud est responsable du groupement de commande), avec les syndicats d’eaux de Sigy-en-Bray, de la Haye et de Cuy-Saint-Fiacre et les communes de Forges-les-Eaux, Serqueux et Elbeuf-en-Bray.